Coquelicoter

ce verbe n’est pas dans le dictionnaire!

Et si nous le faisions exister?  N’y a t’il pas un besoin urgent à construire la Paix?

 

C’est en 1989, à Bethléem, en Israël, lors d’un voyage familial que j’ai trouvé ma vocation.

Je venais de visiter un hôpital qui soignait tant des Palestiniens que des Israéliens…j’avais été tellement touchée par cette capacité à soigner tout le monde sans distinction…je serais infirmière!

A 24 ans j’étais infirmière! J’y ai trouvé un métier, mais pas une vocation. Alors, je suis devenue éducatrice avec des adolescents, pour la plupart en conflit avec la loi. Puis, les rencontres et l’intuition m’ont menée vers la médiation de conflit, parallèlement je commençais à apprendre à être maman. 

Comme parfois, nous nous retrouvons seul-e dans un conflit, je me suis formée au coaching, pour apprendre à changer soi-même et accompagner les personnes qui ne pourraient pas entrer en processus de médiation, l’autre partie, ne le souhaitant pas.

En 2017, j’ai réalisé un rêve: J’ai fait de la philosophie avec des enfants…moi qui ai dû attendre de mes 7 à mes 17 ans pour enfin avoir de la philo à l’école!

Aujourd’hui, je dis que je coquelicote…parce que je crois que ce n’est pas soigner qui m’a touchée, ce jour là, à Bethléem, mais cette capacité à voir l’autre au-delà du conflit.

Construire la Paix, là où nous sommes, avec qui nous sommes.